La naissance d’un club – part. 1

Publié le 03/07/2011 par
La naissance d’un club – part. 1

40’s : Les débuts

Dans les années 40, la plage des Catalans alors privée, est envahie tous les Week-end par des centaines de Marseillais. Certains se font bronzer, jouent aux cartes, s’essayent à la gymnastique sur le portique aux agrés (anneaux, barres fixes), d’autres jouent au volley en cercle ou par dessus un filet.

Les 1ers volleyeurs sont des filles qui appartiennent à l’OM volley. Entrainées par un homme, elles viennent une fois par semaine au cours de l’année 47.

Ce n’est qu’en 1949 qu’un amoureux du Volley (Mr Cristofari dit « le président Cristo » ou le « Grec »), crée le Club de Volley-Ball des Catalans avec l’accord du concessionnaire de la plage Mr Basset (grand sportif, il accepte de céder un petit bout de sa plage pour l’aménagement d’un terrain). Pour rentrer au club, il faut payer une cotisation. La grande majorité des membres du club sont des personnes habitant le quartier et fréquentant la plage.



Mécène dans l’âme, le « Grec » développe parallèlement à la pratique loisir sur la plage, une section compétition au sein du club. Une équipe masculine et une équipe féminine de 6×6 participent au championnat de France 2ème division (et le gagne !) à la fin des années 50. Jouant au stade Tasso ou à la Plaine sur des terrains en plein air, de goudron ou de terre, ces deux équipes disparaitront à la mort de Mr Cristofari par faute de moyens.


1962 : La construction d’un second terrain

Sur le terrain, il s’est constitué un clan de bons joueurs qui ne se mélangent pas. Ces joueurs font partie de l’équipe compétition du CVBC : il y a Quilichini, Maurice Sage (futur capitaine de l’équipe de France), « le Chinois » le commissaire N’Guyen Van Loc, s’y ajoute les meilleurs « plagistes » comme Sauveur Deméo. Ce sont les « seigneurs des plages. » Seules quelques rares femmes peuvent jouer avec eux.

Le nombre de membres grandit et le monopole de ces joueurs sur ce terrain unique devient un réel problème. Un deuxième terrain est donc installé. Le portique de gymnastique se trouve alors entre les 2 terrains.

Cette installation permet au club de prendre un nouvel élan. Le 1er terrain est « réservé » aux bons joueurs, le second aux plus jeunes, aux plus âgés et aux débutants. Ainsi tout le monde peut jouer, le nombre d’adhérents explose (220).

La suite dans une prochaine news…

7 Commentaires

  1. germain - le 10/07/2011 à 11:08

    Quels sont les noms des joueurs de la photo ?

  2. moderateur - le 14/07/2011 à 22:18

    Le dernier en bas à droite est le commissaire N’Guyen Van Loc. Pour les autres nous faisons notre petite enquête… A bientôt

  3. HANANIA Maurice - le 18/07/2011 à 09:18

    Le joueur n°1 s’appelle Paul WEBER. Il vit maintenant à Cannes. Le joueur n°6 (accroupi, à gauche) s’appelle PONZI (dit  » Ponpon « ). Il vit toujours à Marseille.

  4. Andre Fraticelli - le 21/12/2011 à 23:19

    J’ai connu dans cette équipe, Maurice Sage, Roger Ponzi (sur la photo)
    je ne reconnais pas Georges ? celui au milieu en bas ressemble a Pierre Sadkowski (commissaire de police lui aussi),, Il y avait aussi Jaumel, puis encore.. Jean Louis Cassini
    et Louis Bel, tous décédés jeunes, Gérard Mathieu ceux-là venus plus tard
    Et puis d’autres piliers tels que Sauveur, le père Renoux., Marinette, Paquie, er ses deux frères,François et JC, Jean Giraud,et le bel Angélo Calderara…et puis bien d’autres dont les noms me reviendrons, c’est si vieux 1955/1960, que de bons souvenirs pour moi.
    Ah, le Grec.. Monsieur Georges on lui en a fait voir….de toutes les couleurs, mais quel brave type..dans le fond.

  5. Jean Jacques Londiche - le 15/02/2012 à 16:14

    Bonjour,
    Quelques petites precisions . Tout d’abord le joueur n° 1 est Paul Hueber ( et non weber ) qui fut chirurgien dentiste , marié à….Marinette dont parle A.Fraticelli .
    J’ai eu le plaisir de partager tout celà avec l’équipe dans ces années . C’est bien  » le chinois  » qui est en bas à droite .
    Pour les noms oubliés , il y avait Jean Rameye , avec qui , en compagnie de Gérard nous formions l’équipe des  » ratons  » sur la plage ( rien à voir avec l’utilisation de cette dénomination aujourd’hui ! ) .
    Il y avait aussi Jacques Crouzillat ( à dentaire lui aussi ) , le bien connu Paul Gianoli , Mathilde , Nien et Jeannot les cousins de Georges N’Guyen , René son frère ……..
    Quelle merveilleuse époque !
    Ayant habité Cannes j’avais eu le plaisir de retrouver Georges ( nommé un temps patron de la police municipale de Cannes ) et Paul …qui, m’avait soigné  » en douceur  » !
    Que sont devenus les autres ?
    Bien amicalement à tous

  6. Jean Jacques Londiche - le 15/02/2012 à 16:18

    PS.
    Mon Email est maintenant :
    jj.londiche@orange.fr

  7. Andre Fraticelli - le 18/02/2013 à 19:10

    Ah, il me semble reconnaitre en bas au milieu, Pierre Sadkowski,
    CRS à cet époque ,puis devenu commissaire divisionnaire aux RG
    il a fini sa carrière à l’ile de la Réunion, et marié à le la cousine germaine
    Georges N’Guyen
    Par contre Georges n’est pas su la photo, c’est pas lui en bas, il était pas aussi bronzé
    je ne vois pas qui c’est
    je cherche dans les archives


Laisser une réponse

(*) correspond à un champ requis

*