Un romancier aux catalans !

Publié le 13/09/2012 par
Catalans Beach Volley TEST |

 

Adhérents, adhérentes, un de nos membres se fait éditer pour la première fois, ce serait bien que ça nous rende curieux, que ça nous pousse à lire en cette rentrée 2012, si en plus on a l’occasion de l’aider un peu… Voici donc une petite interview de Christophe, un adepte assidu du terrain 2 :

 

CVBC : Christophe, tu es membre du club depuis maintenant presque 3 ans mais certains d’entre nous ne te connaissent pas encore, peux-tu te présenter ?

CD : Je suis Christophe Darmon, Marseillais de 43 ans, j’ai presque tout le temps vécu ici, si ce n’est une période de 6 ans où je suis parti à Montréal monter ma petite boîte de communication avec des associés. Je suis depuis très récemment romancier et j’espère pour longtemps !

CVBC : Tu as oublié quelque chose, tu es également… volleyeur ! J’ai cru comprendre que ce n’était pas depuis très longtemps, alors pourquoi avoir choisi ce sport et pourquoi être venu au sein du club des Catalans ?

CD : Une certaine Marion Marquet m’a pas mal influencé, en jouant souvent avec nous vers Aix, entre midi et deux, alors que j’étais encore salarié; la suite logique, dès lors que j’ai eu plus de temps à moi, c’est de consacrer du temps à ce sport que je n’avais jamais pratiqué mais qui m’a plu tout de suite, moi qui suis plutôt venu du tennis. Après, les Catalans, on peut pas rester indifférent… Que ça gueule ou que ça rigole, je m’y sens super à l’aise, même si Arnaud m’avait prévenu au tout début ! À la fin, j’adore et il faut pas que l’histoire du club s’arrête à cause de promoteurs ou de politiques… ou des deux !

Christophe Darmon aux catalans

CVBC : Nous sommes ici pour présenter ton nouveau roman « Leonardo DiCaprio ». Quel est ton parcours ?

CD : Je n’ai pas vraiment eu un parcours de lettres, mais plutôt un parcours de communication. J’ai était très immergé dans la pub dés mes 16 ans et jusqu’à mes 35-40 ans. Dans diverses agences, sois en tant que salarié, soit en temps que free-lance, mais toujours avec des velléités d’écriture, des choses courtes, des choses que j’avais le temps de faire. Des chansons, des nouvelles, des petits synopsis, des choses assez modestes parce que le temps manquait, puis un jour il y a la décision de se dire qu’il faut que j’écrive quelque chose qui me tienne à cœur et que je fasse ce dont je rêve d’où l’arrivée dans ce nouveau métier de romancier.

CVBC : D’où vient ton envie d’écrire ?

CD : 2 raisons essentielles et très connexes, la 1ère c’est un rêve, une volonté depuis l’enfance, le fait de triper sur les mecs qui écrivent, triper sur les mecs qui racontent des histoires et de penser que ça devrait me plaire puisque moi aussi, j’en ai plein à raconter. Donc un truc très personnel. La 2ème chose, c’est encore plus personnel parce que c’est le fait d’avoir eu un père qui n’a jamais été au bout de ses rêves et de me dire que je ne peux pas faire ce que je lui ai toujours reproché d’avoir fait, il faut que son expérience me serve et qu’il m’apprenne, même en étant plus là, et faire ce que lui n’a jamais réussi à faire. C’est une sorte de transmission posthume.

CVBC : Tu as déjà écrit avant ?

CD : Oui, il y a un premier roman qui ressemble à une longue nouvelle qui s’appelle « Dent pour dent » et que j’appelle essai car c’est vraiment mon entrée dans ce monde littéraire. Pas abouti, il a tout de même son intérêt et je le déterrerai peut être un jour. Ensuite il y a le 2ème qui m’est apparu un peu comme évident, c’est celui dont on parle, et derrière, il y en a un 3ème qui est fini et puis il y en a 3 qui attendent de sortir, qui tapent à la porte car j’ai déjà les sujets, j’ai déjà les titres et j’ai déjà les synopsis. L’envie est là, le fait de savoir que ça me plaît, c’est là aussi, et il ne reste qu’à faire…

CVBC : De quoi parle « Léonardo DiCaprio » ?

CD : C’est l’histoire d’une homme qui n’aime pas sa vie, qui ne s’aime pas lui-même, qui n’aime rien de ce qu’il vit et qui un jour trouve l’alternative de vivre la vie d’autres personnes. Il fait une rencontre, celle de Leonardo DiCaprio, non pas en personne mais au travers d’un film et il lui semble évident que sa vie sera plus belle en prenant les traits, le nom et les faits qui sont ceux de la vie de ce personnage là. D’un des personnage qu’incarne Leonardo DiCaprio.

CVBC : Pourquoi ce titre, tu es fan de Léonardo DiCaprio ?

CD : Non à la base, je ne le suis pas et les gens se demandent s’il y a une culture Leonardo DiCaprio dans ma famille, mais pas vraiment, même pas du tout, et même chez mon personnage non plus, mais ça lui tombe dessus et cela lui semble être une porte de sortie obligatoire, une question de survie.

CVBC : Une dernière question pour finir. Certains membres du club des Catalans sont de vrais personnages. Est-il possible qu’un jour on en retrouve dans un de tes romans ?

CD : Peut-être pas dans un roman qui parle du club mais forcément, aucune des vedettes des Catalans ne passe inaperçue pour tous ceux qui s’intéressent aux caractères… Après ce qui m’intéresse plus particulièrement c’est la différence entre le moment où ces personnages commentent un match et le moment où ils sont en plein match… C’est bon de voir une personne changer à ce point… Le mec sympa et rieur qui devient un impitoyable assoiffé de victoire, quitte à être de la pire des mauvaises fois… Le spectacle est parfait pour moi, même quand je ne joue pas !

Christophe Darmon et son roman

Christophe DARMON en résumé :

  • né en 1969 à Marseille (double nationalité franco-canadienne)
  • concepteur publicitaire depuis 1985
  • parti vivre et monter son agence de pub à Montréal de 1999 à 2005
  • écrit poèmes, nouvelles et chansons depuis presque toujours
  • volleyeur et membre du club depuis 2009
  • 1er roman DENT POUR DENT, 3e roman en cours d’édition LA NOBLESSE DU TRAÎTRE

 

Leonardo DiCaprio

« Alors ne refusez jamais une invitation, ne résistez pas à l’inhabituel… Gardez l’esprit ouvert et sucez jusqu’au bout chaque nouvelle expérience. Si ça fait mal, c’est que ça doit valoir le coup!” Bob est chauffeur de taxi et traîne son ennui sur l’asphalte d’une vie médiocre. Son seul exutoire, des films dont il se nourrit de façon pathétique à travers son lecteur DVD. Un jour, il tombe sur « La Plage »… et devient Leonardo DiCaprio !
 Christophe Darmon nous entraîne dans une intrigue qui mêle la réalité et la fiction, avec une grande efficacité. Au fil de destinations en trompe-l’œil, nous voyageons sur les pas d’un homme nouveau qui a refusé sa première vie. Qu’il est facile et délicieux de se laisser entraîner dans les méandres surprenants,
vers le destin inévitable de ce héros éphémère…

Retrouvez des extraits et achetez ce livre en cliquant ici :

http://www.societedesecrivains.com/librairie/livre.php?isbn=9782748386820

http://livre.fnac.com/a4638077/Christophe-Darmon-Leonardo-DiCaprio

 

 

1 Commentaire

  1. Romain B - le 15/09/2012 à 14:01

    Il n’y a pas que des muscles et des grandes G***les aux Catalans, il y a aussi des intellectuelles !

    Je trouve ça génial que tu aies eu le courage d’écrire un livre. cela a dû être un sacré travail ! Je te souhaite tout le succès que tu mérites.

    A très bientôt sur le sable des Catalans !

    Romain B


Laisser une réponse

(*) correspond à un champ requis

*